Le travail

Emploi, Travail, Salaire OBLIGATOIRE pour TOUS
Le premier des droits de l’homme c’est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail. (Jean Jaurès)

et pour faire un parallèle

« Un grand restaurant ne se résume pas uniquement aux clients et aux belles voitures. Derrière il y a de la rigueur, de la passion, de l’amour du travail bien fait, de la discipline et de la transmission du savoir. » Alain Ducasse

En France, la population active est estimée à 28,6 millions de personnes âgées de 15 ans ou plus.
Pour info : Insee Références - Édition 2016 (https://www.insee.fr/fr/statistiques/1906671?sommaire=1906743 (paru le 01-03-2016)

Le taux d’activité est 71.4%,15ème place en Europe, loin derrière :

  • la Suède 81.5%,
  • Les Pays-Bas 79%,
  • le Danemark, 78.1%,
  • L’Allemagne, 77.7%
  • et le Royaume Uni, 76.7% (pour ne citer que les principaux)

Le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 6 575 000 toutes catégories confondues . (sources Matthieu Deleneuville, JDN le 16/02/17 )

La France a réussi à créer 191.600 emplois en 2016 (seulement)

Les entreprises constatent :

  • un déficit (réel ou ressenti) de compétences des candidats
  • une formation inadaptée aux besoins actuels
  • le manque d’attractivité de certains métiers, boudés par les candidats, jeunes en particulier
  • le manque de fluidité du marché du travail (exemple : un manque de mobilité géographique.

L’emploi

  • Hier pour gagner notre pitance, nous faisions l’effort de frapper à la porte de n’importe quelle entreprise, nous trouvions du travail.
  • Aujourd’hui, a-t-on encore besoin de faire cet effort pour gagner si peu d’argent...
  • Hier notre pays était riche de milliers de grandes et petites entreprises.
  • Aujourd’hui, toutes les grandes entreprises, quittent le bateau FRANCE...
  • Hier malgré le peu de moyens techniques, on réussissait à avoir un maximum de salariés déclarés,
  • Aujourd’hui, ce n’est que tricheries, fausses déclarations, emploi de personnes sans papiers...

Le Travail

  • Hier les salariés vivaient parfois dans des situations difficiles mais ils étaient solidaires, dans le froid, le travail, l’effort, la douleur.
  • Aujourd’hui, nous sommes dans l’individualisme total, chacun pour soi.
  • Hier les salariés s’entraidaient, tombaient le moins souvent malades,
  • Aujourd’hui, une partie des salariés tombent malade par complaisance et gangrènent les usines.
  • Hier tout était quasi manuel mais les employés étaient heureux de vivre même difficilement.
  • Aujourd’hui tout semble se mécaniser, se robotiser, laisser plus de temps de libre mais tout devient stressant.
  • Hier des millions d’hommes étaient sans diplômes mais travaillaient.
  • Aujourd’hui beaucoup de personnes sont diplômées mais sans travail.

Les salaires

  • Hier avec un salaire on pouvait devenir propriétaire d’une maison ou d’un appartement.
  • Aujourd’hui avec deux salaires, nous arrivons à peine à payer notre loyer, hormis peut-être nos impôts.
  • Hier malgré le peu d’argent, le manque de nourriture, les salariés pouvaient toujours s’occuper de leurs parents
  • Aujourd’hui nous devons les placer dans des maisons de retraite, dans des Établissements d’hébergement pour personnes âgées et être aidés par les différents organismes.
  • Hier les salaires "étaient peu élevés mais étaient à peu près "proportionnés" aux salaires des patrons.
  • Aujourd’hui, il y a des disproportions et des différences indécentes.

Je propose le Retour au plein EMPLOI soit :

TOUT LE MONDE AU TRAVAIL

L’emploi, le Travail, le Salaire soient repensés AUTREMENT

Platon disait« Si un État veut éviter la désintégration sociale, il doit veiller à ne tolérer aucune augmentation de l’extrême pauvreté comme de l’extrême richesse dans quelque partie que ce soit du corps social parce que l’un comme l’autre conduisent au désastre ».

« Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé. » (de Abraham Lincoln / Premier message annuel au Congrès)
Dit autrement : « Le capital et le travail sont complémentaires : le capital n’est rien sans le travail et inversement le travail n’existe pas sans l’apport d’un capital. »...

Innovations

  • Construction de casernes, d’usine d’armement, de porte avions, de commissariats,
  • Rapatriement des usines françaises qui se sont exportées.
  • Rapatriements des centre d’appels.
  • Créer une agence de notation sociale dans l’esprit de l’agence des 3 A qui attribuera un note « Sociale » avec les autres pays afin de les taxer au prorata de leurs avancées sociales .
  • Achat des produits extérieurs avec les pays qui ont ou qui voudraient se rapprocher des mêmes règles sociales que celles de la France
  • A produits similaires, préférer l’achat de nos propres produits français
  • Pour tous les grands marchés, privilégiés les projets Français voire Européens
  • Taxer Impérativement les camions venant de l’extérieur de la France.
  • Développer le transport des marchandises par le train et fluvial.
  • Développer les métiers artisanaux, manuels.
  • Favoriser la consommation et l’activité locale ce qui permettrait d’éviter les transports inutiles.

Travail pour TOUS

Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. Voltaire

  • Porter la semaine à 30 heures payée 35 heures
  • Les personnes bénéficiant des aides RSA et ou Pole Emploi devront IMPÉRATIVEMENT participer à l’enrichissement du pays, donc ces personnes travailleront au prorata de l’argent reçu en renfort dans le service public.
  • Les prisonniers étant aussi des travailleurs à part entière, ils devront travailler pour leur réinsertion. (construction ou entretien de leurs zones de détentions)

Salaire pour TOUS

Augmenter tous les salaires au prorata des augmentations des patrons.
(exemple si la moyenne des sociétés du CAC 40 ont une augmentation 4.2% , celle-ci sera redistribuée en 3 parties : , 1/3 serait pour le salarié, 2/3 pour le patron (le patron est payé 1/3 comme le salarié + 1/3 pour le bénéfice du patron).

(l’augmentation des sociétés du CAC 40 a atteint 167,6 millions d’euros au titre de l’exercice 2015, soit une moyenne de 4,2 millions par dirigeant. La hausse est de 11,4% sur ces mêmes 40 sociétés par rapport à 2014), (Jean-Charles Simon )